12/11/2011

Hip Hop

Dead Prez l'a chanté en 2000, il y a des choses plus grandes que le Hip Hop. KRS One ajoute en 2011 qu'il ne se limite pas au rap ni aux seuls "grands pays" et que, tant qu'il y aura des DJs, rappeurs, beatboxeurs, danseurs, graffeurs qui continueront à sortir de nouvelles chorés, fresques et phases et de nouveaux scratches, flows et lyrics, la nation continuera de se régénérer et de rester fresh.
Vous avez remarqué que je n'ai pas mentionné les beatmakers. Cette liste est celle des 5 piliers originels du HH, mais l'arrivée du sampler a bouleversé cette donne et maintenant faire des beats a plus d'impact que scratcher ou beatboxer.
Ce qui explique pourquoi je leur réserve la part du lion dans cet article.
Voici quelques uns qui m'ont accroché l'oreille ces derniers temps.






Ce qui m'a marqué aussi ces derniers temps c'est la maturité et la fraicheur des productions venant du continent africain. Jugez sur pièces.






Le Ghana est un pays où, comme au Sénégal, les rappeurs fleurissent.Un web label: Akwaaba music a produit les albums d'iTunesAppietus et iTunesRuff N Smooth et ne compte pas s'arrêter là.
Place à l'auto promotion.
Sur l'édit d'un break classique de Dexter Wansel, j'ai essayé d'ajuster un acappella de Common parlant de l'origine du rap.
Planet corner by Beat Jewelers

Aucun commentaire: